Menu

Durabilité

Le respect pour l’environnement et l’enjeu d’un développement durable sont aujourd’hui les principaux éléments du métier de brasseur. L’accent se porte surtout sur :

• la gestion durable des matières premières,
• la réduction des émissions de CO2,
• la modération de la consommation d’eau.

Emballages

Les Brasseurs belges sont des précurseurs en matière d’emballages réutilisables. En 2014, 74,14 % de la bière était proposée sur le marché belge en emballages réutilisables. En outre, toutes les bouteilles sont fabriquées à partir de 80 % de verre recyclé et sont à nouveau recyclées en fin de vie, une durée de vie composée de 35 rotations pour les bières spéciales et de 55 pour les Pils.

Emissions de CO2

Le transport de la bière et l’énergie nécessaire au processus de brassage déterminent en grande partie les émissions de CO2 du secteur.

C’est pourquoi, les brasseurs s’évertuent à y apporter des améliorations substantielles en prenant des mesures visant à économiser l’énergie (réalisation de scans énergétiques ; recours à des sources d’énergie alternatives comme l’énergie solaire et la biomasse) ; en instaurant un transport économique et en l’optimalisant (achat de matières premières en grande quantité ; recours éventuel à des ecotrucks ainsi qu’à d’autres moyens de transport tels que les chemins de fer, le transport fluvial, …) ; en réduisant leur consommation d’eau (installations CIP automatiques ; récupération des eaux usées pour le nettoyage, rinçage, ...) et en se tournant vers des sources d’énergie renouvelables (énergie solaire et biomasse, …).

Eau

La bière se compose à plus de 95 % d’eau. L’eau est également nécessaire au rinçage des bouteilles et des fûts, au nettoyage des conduites et au refroidissement durant le processus de brassage.

Economiser l’eau est, depuis de nombreuses années, une des priorités des brasseurs belges et ils n’en sont pas à leurs premiers essais. En 25 ans, la consommation d’eau a été ramenée de 10 à 20 l d’eau par litre de bière à une moyenne située entre 3,5 et 6 l par litre de bière. L’abaissement de ces chiffres reste cependant une préoccupation majeure pour toutes les brasseries. Ainsi, grâce à l’innovation des lignes d’embouteillage et à de nouvelles techniques, les brasseries utilisent de moins en moins d’eau pour rincer les bouteilles de bière.

Les eaux usées passent par une installation d’épuration afin que l’environnement soit respecté au maximum. Ces dernières années, des montants importants ont été investis dans ces installations et, aujourd’hui, la plupart des brasseries possèdent leur propre installation d’épuration d’eau.

Par ailleurs, une utilisation plus efficace de l’eau et de l’énergie a mené à une diminution des coûts pour les brasseries. L’autre principal enjeu pour l’avenir est une épuration des eaux usées qui permettrait d’obtenir une qualité d’eau potable pouvant être réutilisée pour le rinçage et le nettoyage.

Welcome

Respect16

Sorry! You must be at least 18 years old to enter this site.

Please enter your birth date below.

Please select your language.